– Téléthon : château, Peillon, Nouméa

A l’occasion de ce week-end du téléthon plusieurs membres s’en sont donnés à cœur joie.


ob_877505_kilo2014-049

Courir à Peillon dans le Pacifique !

Récit de Jean-Pierre Spies
J’ai la chance d’être en voyage à Nouméa, qui est en bord de mer, mais dispose d’un relief accidenté constitué de plusieurs collines.
Avec ses 132 m d’altitude, le Ouen Toro est une colline dominant le lagon, à la pointe sud de Nouméa.
Aujourd’hui il ne reste plus que quelques lambeaux de forêt sèche dispersés le long de la côte ouest du territoire. Le Parc municipal du Ouen Toro, poumon vert de la ville de Nouméa, en fait partie, ce site représente donc une véritable relique de forêt sèche en zone urbaine.
Cette colline fut l’un des postes avancés des Américains durant la Seconde guerre mondiale, et l’US Army y installa notamment une batterie de canons visant à repousser une éventuelle attaque des Japonais au cas où ceux-ci auraient avancé jusqu’en Nouvelle-Calédonie. Les canons, bien que hors service, existent toujours et l’espace aménagé aux alentours permet d’avoir une vue panoramique sur le lagon et les baies en contrebas.
Une épreuve de 1km en côte, contre la montre, est organisée par l’ASPTT Athlé comme tous les ans. Les bénéfices sont reversés à l’AFM Téléthon.
Je me suis inscrit et j’ai donc participé au Kilo du Ouen Toro !
Mon fils Landry et Pierre-Jean, un copain, ont accompagné le Papet !
Premier départ à 16 heures 30, puis un toutes les trente secondes.
16 heures, nous retirons les dossards : température : 28 °, une petite demi-heure d’échauffement sur les chemins ombragés dans la forêt, puis nous nous aspergeons bien ! Je pars le premier de nous trois à 16 heures 46, pas trop vite car au bout de la ligne droite, je sais qu’il y a un passage un peu plus raide, et surtout en arrivant dans ce virage tu te retrouves face à un mur de vent. Puis dans le virage suivant ça se calme un peu, il reste les trois petite courbes, et je sens encore un peu de ressources pour finir à fond !
Je me retourne, juste le temps de sortir l’appareil photo, Landry passe déjà la ligne, et Pierre-Jean est en vue ! Je n’ai pas réussi à les semer ! (Je m’en doutais !)
Émilie et Méline qui sont venues nous encourager sont là, avec Sandro dans sa poussette, bien protégé du vent et du soleil sous sa tente improvisée avec un paréo !
Après la remise des récompenses, nous redescendons pour un rafraîchissement à la Bodega, le Bar à Tapas les pieds dans l’eau au bout de l’Anse Vata, pour admirer le coucher du soleil !
Nous n’avons pas battu le record de l’épreuve (3’17 en 2010), mais nous avons passé un bon moment !
(classements en pièce jointe) (Pour quelques photos voir le lien en bas de page)
Bises à tous !
Jean-Pierre Spies : 31ème en 5 min 13.


1501820_10205691692477460_114404362939373098_n

Sébastien Schutz (dont c’était la première course sous nos couleurs) et Jean-Claude Bougon ont gravi les pentes qui mènent au château lors de la course organisée par Nice Métropole et son sympathique président Jean-Luc Politi.

Sébastien Schutz : 19ème en 24 min 06.
Jean-Claude Bougon : 40ème en 28 min 24 (1er V3).


A Peillon, malgré la pluie, Jérémy, David, Antoine, Annick Marc, Jean-Claude F et Julien ont mené une animation téléthon.


Enfin Franck Saffioti aura battu son record sur 1500 m le vendredi puis quasiment égalé son record sur 10 le dimanche. Sa préparation « marathon de Pise » continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *