– Interview Thibault Tchilinguirian

Certains coureurs sont sympas. D’autres sont rapides. D’autres sont endurants. D’autres sont de vrais cascadeurs. Certains sont tout ça à la fois et même plus encore. Thibault Tchilinguirian est l’un d’entre eux et il a accepté de répondre à quelques questions. 

Salut Thibault, tu as déjà participé au Trail de Peillon, peux-tu nous en dire quelques mots ?

Salut l’équipe ! J’ai participé à la première édition dans des conditions inoubliables avec des scènes dignes d’un film d’animation japonais avec le village perdu dans les nuages !

L’an dernier j’étais blessé mais c’était l’occasion de faire des photos et d’encourager les amis. C’est une course magnifique et les bénévoles sont au top.

J’ai déjà coché le 10 juin au calendrier pour y participer à nouveau.

Nous aurons donc la chance de te voir sur le Camin dei Cabras, c’est déjà une superbe nouvelle !
Je sais que tu aimes les défis, peux-tu nous dévoiler ton programme pour les mois à venir ?

Au programme cette année des courses du Défi 5 pour valider des points avec l’équipe Courir à Peillon (Thibault licencié chez Blausasc Trail a gentiment accepté de nous prêter main forte pour ce défi ndlr) en plus des traditionnelles courses de village du challenge du pays des Paillons : l’Escarénoise, Trail des Limaces de Blausasc, Trail de Peillon donc, ascension du col de Braus et Trail de Berre les Alpes.
Je ne pourrai par contre pas défendre mon titre à Contes car je serai en Corse pour l’objectif de l’année : la Restonica Trail.

Fin octobre, j’irai également faire le Volcano Trail en Sicile mais plus en mode touriste 😉

Tu es également l’organisateur du Trail l’Escarénoise, tu veux nous en dire plus ?

Oui, avec les amis du team Pharma Escarène on co-organise le trail de l’Escarène qui aura lieu le 6 mai http://www.lescarenoise.fr Cette année il y aura deux distances : 11,5 et 18 km pour être accessible au plus grand nombre.

Sur internet tu es souvent chambré pour ton soi-disant manque de sens d’orientation, notamment par notre ami Stéphane Giordanengo. On te laisse un droit de réponse !

Je lui ai donné cette occasion en m’égarant chez moi… Cette année je pourrai tester la qualité du balisage avant la course !!

Il aime bien le rappeler, on en joue, mais en réalité je n’ai pas tant de lacunes que ça. L’avantage, c’est qu’avec le temps, il ralentit de plus en plus et je vais pouvoir le suivre. Ca tranquillisera mes courses !!

Merci pour ce bon moment Thibault et rendez-vous donc le 6 mai à l’Escarène !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *