– Marathon La route du Louvre / La Rustrélienne / La Vençoise / Half Ironman AIX

Courir à Peillon chez les Ch’ti

Marathon La Route du Louvre (Lille-Lens)

Le petit mot de Julien :

Un déplacement marathon est toujours un moment très particulier. Une équipe de passionnés se déplace en groupe afin de participer, même si sa banalisation le fait oublier, à une épreuve extrêmement exigeante.

Ici, le Nord nous a ouvert ses bras afin de découvrir les 42,2 km qui séparent Lille de Lens.

Pour commencer, la gentillesse de ses habitants n’est pas usurpée. Ce n’est pas la foule des marathons de Paris ou de Berlin mais tous les spectateurs ont un petit mot gentil pour les coureurs. Combien de « allez Julien », avec l’accent chti, j’ai entendu sur le parcours, c’était magnifique.
A souligner également la qualité du parcours, et de l’organisation. Cette épreuve mérite de grandir encore !

Nous étions donc une petite troupe de « Coureurs à Peillon » et, rendons hommage, pour commencer, à l’équipe du relais composée de Marc, Marion et Luca.
Marc, qui, sans entrainement, a parcouru environ 10 km en environ 1h. Aidé par David pour commencer il a transmis le relais sans encombre. Un beau passé de coureur ça aide à garder la forme.
Marion s’était lancée un joli défi. Courir pour la première fois 16 km. Les deux derniers furent éprouvants mais sans jamais marcher elle a mis sur orbite Luca qui a du doubler plusieurs centaines de participants et passer ligne d’arrivée au sprint (c’était pour lui aussi sa plus longue distance, all the time).

Pour Fabrice, David et moi-même ce fut, à des allures différentes, le même constat. Il n’y a pas de surprises sur marathon, même si on l’espère. Lorsque l’on manque d’entrainement la fin de cette épreuve peut-être un calvaire. Pour preuve mes 500 derniers mètres en plus de 8 minutes, perclu de crampes. Bizarrement on oublie tout ça pour s’inscrire le plus vite possible au suivant !

Marie-Claude Sergent, èMe-Ci, a souffert elle aussi, mais comme elle l’a souligné sur Strava, Cherry on the cake, elle grimpe sur la deuxième marche du podium de sa catégorie. Quelle championne…

Enfin, gardons pour terminer, celle qui possédait la jambe légère à l’arrivée, le sourire vissé au visage, qui lévitait de bonheur, de satisfaction car elle venait de saccager son record personnel de plus de 8 minutes, passer sous les 4 h et même dépasser son idole, sa Flo … Dorothée, Doro pour les intimes. Yeah ! (la preuve en cliquant sur ce lien)

Bravo également à Pascal et sa famille, à tous nos supporters présents sur le chemin, et à tous ceux qui ont pensé à nous pendant l’épreuve.

  • 179ème WALTZER Julien en 3h21min55″
  • 713ème CORDERO Dorothée en 3h56min11″ RP
  • 1150ème SANNA Fabrice en 4h15min27″
  • 1267ème SERGENT Marie-Claude en 4h20min07″ 2èM3F
  • 1341ème LAROCHE David en 4h23min39″

Résultats Relais :

  • 189ème « Les touristes du 06″ (Marc W/MarionW/Luca M) en 4h25min28 »

La Rustrélienne

Résultats 12km :

  • 5ème SAFFIOTI Franck en 52min03″ (1er SEH)

La Vençoise (Vélo)

Résultats 105km :

  • 85ème RIMBERT Grégory en 3h28min00

HALF IRONMAN AIX

Résultats :

  • 1902ème TEDESCO Serge en 7h49min27″

Une réflexion sur « – Marathon La route du Louvre / La Rustrélienne / La Vençoise / Half Ironman AIX »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *