– Entretien avec … Laurent Bermon

Entretien avec un vainqueur !
Dans la vallée du Paillon, on l’appelle maintenant le cannibale ! Multiple vainqueur à Contes, Cantaron, Peillon, il est le vainqueur de la Monta-Cala 2019 … Laurent Bermon !


Salut Lolo, tu as encore remporté la Monta-Cala de Peillon en mode patron. Tu nous racontes ta course ?

Apres une expérience malheureuse à Ronde des Plages Menton Marathon Athlétisme où je tombe malade le soir de la course, j’avais une grosse envie de me racheter.
Je suis parti dès le depart pour dynamiter la course (on voit en effet Laurent en tête au départ sur la vidéo sur cette page, ndlr) et me retrouver en tête avant l’entonnoir du tunnel.
J’ai poursuivi mon effort jusqu’a Châteauvieux, et c’est là que tout bascule : un aiguilleur m’indique un mauvais chemin. Je pars donc dans la mauvaise direction et au bout de 200 m, je retourne en arrière et j’indique donc aux autres que l’aiguilleur s’est trompé (merci Lolo, ndlr ?).
Je me remobilise rapidement après ce flottement, je retrouve la deuxième place après un gros effort dans le vallon de Massourde où je me sers de Gilles, pour atteindre le goudron.
Apres j’ai accentué mon avance tout le long dans les parties vallonées jusqu’à l’arrivée.

On a l’impression que tu es plus performant encore lorsque le parcours est vallonné que sur le plat. Tu confirmes ?

Les parcours vallonnés comme celui de Peillon sont similaires à des cross, là où je me régale l’hiver.
Sur le plat je m’endors.

Tu refuses maintenant de t’aligner sur les grosses courses, type Prom Classic. Tu veux bien nous expliquer ?

Les grosses courses ne m’intéressent pas, elles sont trop chères !
Les cross et les compétitions sur piste c’est gratuit.
Payer 8€ pour la course Haribo au semi de nice, c’est une honte !
Mes gamins que j’entraine, à l’ Asd Mentonnais c’est en priorité les cross.

Et quels sont tes prochains objectifs ?

L’objectif, c’est plutot l’avenir de mes jeunes avec lesquels je m’éclate.
Tout cela m’apporte énormément et je me dois d’être un exemple.
Dimanche après la course, une maman d’un de mes poussins me dit bravo. Je lui ai répondu que je n’avais pas le choix : avec le triplé qu’ils venaient de réaliser, que de gagner !

Merci encore pour tout Lolo : l’état d’esprit, le fair-play, l’abnégation, l’envie de transmettre, et surtout le sens de l’orientation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *