Tous les articles par Jérémy Payot

– Ronde des Fontaines d’OPIO

L’an dernier, Carine m’avait vanté la qualité de cette course et de son parcours vallonné à souhait alternant route et sentier.

Cette année, pour la deuxième édition, un déluge ininterrompu s’était invité ce qui n’empêchait pas cent-trente concurrents de prendre le départ (pour deux-cent-dix-sept classés l’an dernier).

Mon objectif premier, outre de découvrir ce parcours, était de faire ma première sortie longue marathon de la saison en totalisant une heure quarante-cinq avec l’échauffement, la course et la récupération.

Dès le départ, certains concurrents tentent d’éviter une grande flaque d’eau, sans vraiment réaliser que quoi qu’il advienne, nous arriverons tous trempés comme des soupes de la tête au pied.

Il a donc fallu remonter tout ce peloton sur les premiers kilomètres routiers et descendant de la course avant de poursuivre en montée sur sentier forestier.

Chaque bosse me semblait plus difficiles les unes que les autres, et je perdais chaque fois quelques longueurs sur le petit groupe dans lequel j’évoluais avant de revenir lorsque le dénivelé s’inversait.

Deux kilomètres avant la ligne d’arrivée, un concurrent m’annonce « la dernière bosse », sans savoir qu’il me donnait par cette indication une motivation inespérée.

Je serrais alors les dents pour m’accrocher au mieux au groupe dans cette ultime difficulté, avant d’accélérer l’allure en haut de la bosse reprenant ainsi plusieurs places.

Il convenait cependant d’être infiniment prudent afin d’éviter une éventuelle chute dans la descente glissante et comprenant nombre d’escaliers alors que je tenais mes lunettes à la main depuis longtemps en raison de la buée sur les carreaux !

Dans le dernier kilomètre, je maintenais ce rythme soutenu pour tenter (sans succès) de rejoindre encore un concurrent et empêcher le suivant de me rejoindre alors que je l’entendais derrière patauger dans les flaques d’eau.

Dans ces conditions météo dantesques, je boucle le parcours difficile de 10,200 kilomètres en 46’43’’ avant de partir aussitôt pour une récupération de dix-neuf minutes précises pour faire le compte.

L’an prochain, sans doute, je pourrais observer sur le parcours les fameuses fontaines de 1906.

146-IMG_1306 147-IMG_1308

Classement :

  • VISSUZAINE Antoine 19e/98 – 4e V1 en 46’48’’

http://www.athleticphilippides.com/medias/files/resultats-2016-ronde-des-fontaines.pdf

– Les Foulées Biotoises

 

Pour la dernière course de la saison 2014-2015, le club a décidé de se retrouver dans le village des maîtres verriers : Biot !
Au départ de l’épreuve, on comptait pas moins de 11 membres de Peillon (dont les organismes étaient globalement peu disposés à courir une épreuve d’une telle intensité…)
La chaleur a très vite redistribué les cartes puisque beaucoup ont explosé pour cause d’un départ trop rapide.
Franck et Jérémy ont ouvert le bal avec efficacité en côte mais ont manqué de jus pour se mêler au TOP10. Julien en délicatesse avec son talon a été prudent mais a quand même faussé compagnie à Greg, auteur d’une course correcte, en fin d’épreuve. Arrivée familiale quasi groupée pour les Bisson père et fils ensuite. Jean-Baptiste a même failli créé l’exploit de battre Thierry. Arrivé un peu stressé à Biot à cause d’un événement fâcheux, Antoine a réussi une course convenable, bravo M. Vissu-zen ! Blaise pas loin derrière montre qu’avec peu d’entraînement, il possède déjà d’excellentes qualités. Angélique elle aussi malgré des semaines précédentes difficiles a fait montre de beaucoup de courage et ce, avec le sourire, pour triompher des ruelles biotoises.  David, lui, a connu un retour très compliqué à la compétition en subissant la forte chaleur. Vomissements et étourdissements au programme comme pour quelques autres coureurs malheureux. Enfin, last but not least, Magali se sera bien battue sur cet enchaînement de montées-descentes et a réussi à descendre aisément sous l’heure.
Franck SAFFIOTI : 12ème en 32’30
Jérémy PAYOT : 18ème en 33’00
Julien WALTZER : 65ème en 37’39
Greg BACCI : 72ème en 38’10
Thierry BISSON : 93ème en 40’17
Jean-Baptiste BISSON : 105ème en 41’37 »
Antoine VISSUZAINE : 110ème en 42’16
Blaise FENART : 130ème en 44’37
Angélique DUCHEMIN : 155ème en 47’21
David LAROCHE : 186ème en 53’08
Magali RUYSSEN : 195ème en 55’19

– Trail d’Eze / Panathlon St Jean

Trail d’Eze

 

Le compte-rendu de Régis Serva :

Ce matin départ à la fraiche car le course est à 7:45, donc en route sur le shoot et il fait 2 degrés… Pas bien chaud, je serais mieux dans ma boîte à roues, mais sur place ce n’est vraiment pas facile de se garer ! Et bingo en arrivent au Col d’EZE, des voitures cherchaient à se garer… Et moi avec ma tristounette je me suis pas à 100 m de la ligne de départ, un bon début.
Ensuite on change de déguisement et là çà caille quand même… mais bon la montée vers le fort de la Revère réchauffe vite le bonhomme.
Donc départ qui se veut prudent, mais pas assez, alors on marche un peu plus et je me trouve avec un charmante demoiselle, journée de la femme oblige, je reste derrière.
Au bout de 18 km, un petit arrêt technique s’impose et j’en profite pour sortir les bâtons.
Je veux profiter de cette course pour essayer, et en conclusion ce n’est pas mal du tout.
Donc je poursuit mon chemin en me disant que c’est une sortie longue sur mon plan d’entrainement, et je laisse filer les minutes. Demain midi, je dois pourvoir faire une sortie vélo…
Donc les 12 derniers kilomètres sont avalés en mode trail long, sans trop se mettre dans le rouge et je profite du paysage et des ravitos.
Je fini la course en 04:07:59 à la 73 ème place sur 141 arrivants.

Pour ceux qui voudraient la faire, le balisage et les ravitos sont au top et la course bien organisée. Seul le parking est délicat, mais des navettes sont organisées pour faciliter les choses.

Résultats Lou Camin (11kms) :

– 48ème TEDESCO Serge en 1h40min51″

61 participants

11068163_940541762652888_1141510470916745235_n

Résultats The Race (30kms) :

– 73ème SERVA Régis en 4h07min59″

141 participants

 

Résultats Complets


 

Les Foulées du Panathlon (St Jean)

 

Résultats (10kms) :

– 111ème FREY Jean-Robert en 49min48″

227 participants

Résultats Complets

– Semi de Cannes

SEMI DE CANNES

 

 » Parées de nouvelles et magnifiques tenues, plusieurs membres du club se sont rendus à Cannes pour courir le 10km ou le Semi-marathon passant par le très célèbre boulevard de la Croisette (aussi renommé que la salle de la Sousta à Ste Thècle).
Le parcours ultra-rapide (et donc propice à la performance) a attiré des coureurs de grand talent comme Alexandra Louison ou encore des athlètes africains venus de Lyon, de Marseille et de la banlieue parisienne pour le vainqueur du semi. Sur le 10km, le jeune espoir et triathlète Dorian Coninx a réussi le bel exploit de descendre sous les 30′.
Commençons justement par parler du 10km :
Jérémy Payot s’est quelque peu rassuré ce matin en livrant une prestation fort honorable. Après une Prom’ ratée Jérém’ est à nouveau descendu sous les 36′ (35’47) à moins d’une minute de son record. La reconquête est en marche, problème il n’y a plus de 10km avant (très) longtemps !
Trois minutes derrière, Sébastien Huault paraissait peu content de son chrono alors qu’il n’est qu’à une minute de son record. Quand on sait qu’il pratique surtout le vélo, il n’y a pas de quoi rougir d’une telle performance.
Si Stéphane Cittadini n’a pas battu son record, il a néanmoins pris plaisir à courir au milieu de tout ce beau monde à une allure symbolique de 4’00/km.
Carine Verlay quant à elle a échoué de très peu (elle égale son record) ! Manifestement, si sa foulée reste rapide et gracieuse, elle préfère défiler sur la Prom’ que sur le tapis rouge cannois. (Au passage, merci d’avoir aussi bien encouragé les coureurs du semi !)
Elle est suivie par Chantal Meillerand qui n’a pas perdu la forme même si elle peut-être aurait apprécié finir l’epreuve avec une moyenne autour des 13km/h. Bravo Chantal…
… d’avoir triomphé du légendaire JR Frey qui a réussi à faire un « sub 50′ » comme on dit dans le jargon. C’est toujours mieux de voir un 4 comme premier chiffre au chrono n’est-ce pas ?
En tant que président modèle (et homme à la cheville blessée), Julien Waltzer a souhaité accompagné :
Magali Ruyssen qui est parvenue à améliorer son record (c’est la seule !) et ce, de fort belle manière ! À ce rythme effréné les barrières chronométriques ne cesseront de tomber.
Sur semi maintenant : 
On notera tout d’abord la malchance de notre nouvel adhérent Fadi Madani qui n’a pu aller au bout de l’épreuve pour cause de blessure.
Franck Saffioti, en vacances, n’a pas pris le temps de souffler en s’alignant sur la distance. Il réussit à faire moins de 1h20 (content) mais reste à 3 minutes de son record (pas content).
Sébastien Schutz partait avec l’ambition de réaliser moins de 1h35. Un méchant rhume ayant contrarié sa préparation, il ne savait plus trop sur quel rythme partir. Qu’à cela ne tienne, il  a réussi à faire une très belle course en 1h33 et a établi son record sur la distance.
Pour sa première fois sur semi-marathon, Hubert Zelazowski a tenté d’approcher les 1h40 ce qu’il a quasiment réalisé et a semble-t-il pris beaucoup de plaisir sur le bitume aujourd’hui. Record personnel évidemment.
Il aurait cependant pu être repris par Jean-Claude Forma en fin d’épreuve car ce dernier a pris le soin de réaliser un Negativ’ split, ce que font les coureurs aguerris (courir plus vite sur la seconde partie d’épreuve). Son deuxième 10km a donc été très impressionnant !
Pour clore ce festival de Cannes, arrêtons sur un trio qui a ébloui les spectateurs. Ou plutôt un duo !
Séverine Cetlin accompagnée de Thierry Bisson et de coach David Laroche a réussi à descendre sous les 1h50, ce qui lui a donné le sourire (ainsi qu’à ses compagnons de route). Tout était parfait jusqu’au moment où David voulant se faire plaisir (et aller chercher le chrono) a décidé de se livrer sur un dernier 100m, faussant compagnie à Thierry et Séverine… Une explication est attendue ! 
Record pour tous les trois a priori.

 

 

 

Résultats 10kms (Temps réel):

– 108ème PAYOT Jérémy en 35min47

– 251ème HUAULT Sébastien en 38min40

– 347ème CITTADINI Stéphane en 40min14

– 606ème VERLAY Carine en 46min07

– 891ème MEILLERAND Chantal en 48min50

– 984ème FREY Jean-Robert en 49min56

– 1450ème RUYSSEN Magali en 56min50

– 1451ème WALTZER Julien en 56min50

2036 Arrivants

 

 

Résultats Semi-Marathon (Temps réel):

– 48ème SAFFIOTI Franck en 1h19min33

– 269ème SCHUTZ Sébastien en 1h33min33

– 489ème ZELAZOWSKI Hubert en 1h41min10

– 579ème FORMA Jean-Claude en 1h43min40

– 759ème LAROCHE David en 1h49min30

– 769ème CETLIN Séverine en 1h49min41

– 770ème BISSON Thierry en 1h49min42

– Abandon sur blessure pour Fadi MADANI

1225 Arrivants

==> Résultats Complets <==

– Règlement

REGLEMENT DE LA MONTA CALA 2015

Article 1. Les épreuves :

L’association Courir à Peillon de Nissa organise le 31 mai 2015 la MONTA CALA. Cette épreuve est ouverte aux coureurs sur une distance de 9 km environ en terrain varié sur routes et chemins communaux sur la commune de Peillon, pour un dénivelé positif d’environ 120m.

Cette épreuve est à parcourir individuellement ou bien en relais couple Homme et Femme. Départ commun course individuelle et relais.

RELAIS :

-1ere Boucle de 4,5km départ des Femmes.

-2ème boucle de 4,5km départ des Hommes.

Le départ et l’arrivée se feront à Ste Thècle de Peillon lieu dit « Le Moulin », devant la salle de la Sousta. Le nombre des participants est limité à 250.
Les Départs seront échelonnés de la façon suivante :

-Monta Cala (9 km) : Départ 10h30, individuel et couple.

– Marcheurs et marche nordique : départ 10h15.

-Courses enfants Bébé à benjamin: Départ 09h30.

-Accès :

1.En voiture : Par l’A8, sortie Nice Est, puis direction Sospel, Contes (N204), sortie Peille, Peillon (06440). Continuer sur la CD21, en direction de Peillon.

2.En train : Depuis la gare SNCF de Nice, prendre la ligne 05 direction Breil-sur-Roya et descendre en gare de Peillon Sainte Thècle. 300m du Départ de la course. Horaires sur www.ter-sncf.com/paca

3.En car : Depuis la gare routière de Nice promenade du Paillon (Tél. 04 93 85 61 81) prendre la ligne 360 (réseau TAM) horaire sur www.cg06.fr

Article 2 – Conditions d’inscription :

Être majeur.
Être titulaire d’une licence FFA, FFTRI, FSGT Athlétisme FFCT Athlétisme et UFOLEP Athlétisme en cours de validité. Pour les non licenciés : posséder un certificat médical de non contre indication à la course sur terrain accidenté. Les originaux de ces documents sont obligatoires lors du retrait des dossards et l’organisation gardera les certificats médicaux en sa possession et ce pendant un an. (Conformément à la loi 99-223 du 23/3/99 : la participation aux compétitions sportives organisées ou agréées par les fédérations sportives est subordonnée à la présentation d’une licence sportive portant attestation de la délivrance d’un certificat médical mentionnant l’absence de contre-indication à la pratique de la course à pied en compétition, ou, pour les non licenciés auxquels ces compétitions sont ouvertes, à la présentation de ce seul certificat ou de sa copie certifiée conforme, qui doit dater de moins d’un an).

Renseignements : par téléphone (Julien WALTZER) au 06 70 48 15 79 ou par mail courirapeillon@yahoo.fr

Attention aucune inscription ne sera effectuée par téléphone.

En ligne sur sport-up.fr
S’inscrire en ligne est la méthode la plus simple et la plus rapide pour effectuer son inscription. En quelques minutes vous avez la certitude d’être inscrit en recevant une confirmation d’inscription.

Attention : Malgré votre confirmation d’inscription, votre participation à l’épreuve est subordonnée à LA PRESENTATION de votre certificat médical (ou photocopie lisible) ou de votre copie de licence recto/verso de l’année 2014/2015 lors du retrait de votre dossard.
Le montant de l’inscription est fixé à :

Inscription à Monta Cala individuelle : 9 €

– Inscription au relais : 15 €

-Inscription aux courses enfants gratuites.

Règlement à l’ordre de COURIR A PEILLON.

Article 3 – Retrait des dossards :

Les inscriptions et le retrait des dossards se feront le dimanche 31 mai 2015 de 08h30 à 10h15 dans la salle polyvalente de la Sousta. Les dossards seront à retirer sur présentation du certificat médical de non contre indication à la pratique de la course à pied (l’organisation conservera le certificat médical) ou de la licence sportive. Aucun dossard ne sera expédié par la poste.
Le dossard devra être porté devant et être entièrement lisible lors de la course. Dans le cas contraire il est susceptible de disqualification.

Article 4 – Engagement :

Tout engagement est ferme et définitif et ne peut faire l’objet de remboursement pour quelque motif que ce soit.
Sur simple demande écrite (mail ou courrier) effectué 7 jours avant l’épreuve, nous reportons gratuitement votre inscription pour l’édition suivante.

Article 5 – Assurance :

Responsabilité civile : conformément à la loi, les organisateurs ont souscrit une assurance couvrant les conséquences de leur responsabilité civile, celles de leurs préposés et de tous les participants de la Monta Cala de Peillon auprès de la compagnie AIAC courtage GMF.

Les concurrents participent sous leur propre responsabilité en cas d’accident ou de défaillance consécutive à leur état de santé. Cependant il incombe aux participants non licenciés de souscrire une police d’assurance individuelle accident.

Article 6 – Ravitaillement :

3 ravitaillements sur le circuit et 1 à l’arrivée.

-Km 3 : point de ravitaillement en eau et sucre
-Km 4,5 : point de ravitaillement en eau, boissons sucrées, sucres, chocolat, fruits?
-Km 7,5 : point de ravitaillement en eau et sucre.

Les ravitaillements extérieurs à l’organisation sont autorisés. Respectez l’environnement en pensant à jeter vos emballages dans les poubelles mis à disposition sur les ravitaillements, ou en les gardant sur vous jusqu’à l’arrivée.

Article 7 – Logistique :

Commissaires de course, voitures et bicyclettes ouvreuses, voiture et coureur balai, secours

-Marquage au sol (peinture biodégradable) et rubalise sur le parcours+ indication kilométrique.

Article 8 – Classement et dotation :

La remise des prix se fera à partir de 12h00 sur l »aire de départ/arrivée.
Récompense pour : Les 3 premiers au scratch.
Les 3 premiers de chaque catégorie, non cumulable avec le scratch. (CAH,JH, EH, SH, V1H, V2H, V3H, V4H ;CAF, JF, EF, SF, V1F, V2F, V3F, V4F + les 3 premiers relais mixtes + meilleur déguisement relais pour tous)

Article 9 – Contrôle :

Plusieurs points de contrôle seront établis par l’organisation afin d’assurer la régularité et la sécurité de l’épreuve.

Tout concurrent n’ayant pas été pointé à l’intégralité des points de contrôle sera disqualifié.

Article 10 – Commissaires :

Les contrôles sont effectués par des commissaires de course qui sont sous l’autorité du directeur de course dont le pouvoir de décision est sans appel.

Article 11 – Assistance médicale et sécurité :

Une équipe médicale composée de secouristes sera présente pendant toute la durée de l’épreuve. Elle est habilitée à mettre hors course un concurrent jugé inapte ou mettant en danger sa sécurité ou celle d’autrui. Les concurrents autorisent le service médical à prendre les mesures nécessaires en cas d’accident. En cas d’abandon, le concurrent doit prévenir le poste de contrôle ou de ravitaillement le plus proche et rendre son dossard. Il sera mis hors – course et autorisé à quitter le parcours par ses propres moyens et sous sa propre responsabilité. Toutefois, l’organisation pourra l’assister et le reconduire sur la zone d’arrivée.
La sécurité routière sur les routes empruntées est assurée par des signaleurs mis à disposition par l’organisation.

Article 12 – Médias :

La couverture médiatique est assurée par la presse locale, et la presse spécialisée. Les concurrents autorisent l’organisation à utiliser leur image pour tout support concernant l’événement à des fins promotionnelles (photos, vidéos…).

Article 13 – Dossier inscription :

Le dossier d’inscription en ligne est à remplir avant le vendredi 29 mai 2015.

Les inscriptions par courrier doivent parvenir à l’organisation avant le vendredi 29 mai 2015.

Au-delà de cette date, les inscriptions seront enregistrées sur place le jour des épreuves suivant les dossards disponibles.

Article 14 – Pénalités :

Le non-respect de ce qui suit entraînera la disqualification du concurrent :
Non port du dossard.
Aide extérieure autre que ravitaillement.
Non respect du parcours et des postes de contrôle.
Non respect de l’environnement (jet de bouteille, de papier…)
Mise en danger de sa propre sécurité, de celle d’autrui ou non assistance à un concurrent.
Avis du service médical.
Le présent règlement est valable dans sa totalité pour les coureurs. Les organisateurs attirent l’attention des concurrents sur le respect de l’environnement, des bénévoles, des promeneurs et des riverains.

Article 15 – Interdiction :

Les bicyclettes, engins à roulettes et / ou motorisés, autres que ceux de l’organisation, sont formellement interdits sur le parcours.

Article 16 – Chronométrage :

Le chronométrage sera effectué par un chronomètre et un logiciel de chronométrage LOGICA agréé par la FFA.

Article 17 – Annulation :

L’organisation se réserve le droit d?annuler ou de reporter la manifestation en cas de force majeure (intempéries). En cas d’annulation ou de report, les inscriptions seront automatiquement transférées pour la date de report ou pour l’édition suivante.

Article 18 – Acceptation du règlement :

Tout concurrent reconnaît avoir pris connaissance du présent règlement et en accepter toutes les clauses. Il s’engage sur l’honneur à ne pas anticiper le départ et à parcourir la distance complète avant de franchir la ligne d’arrivée.

 

– Les infos

Courir à Peillon propose pour la 7ème année consécutive la Monta-Cala. L’édition 2014 ayant été un succès, le parcours de 2 boucles d’environ 4,5 km est reconduit.

Les couples femme-homme pourront de nouveau participer à l’épreuve duo et essayer de battre le record établi par Audrey Barani et Nicolas Portanery.

Les records à battre.

En duo Audrey Barani et Nicolas Portanery en 37 min 55 (2013).

Chez les hommes William Struyven en 32 min 20 (2014).

Chez les dames Céline Mannic en 41 min 22 (2014).

parcours

– Marathon de Francfort / La Maximoise

Marathon de Francfort

 

HUAULT Sébastien 824ème en 3h04’40 »

Temps de passage :

Split time of day time diff min/km km/h
5 km 10:22:33 00:21:21 21:21 04:17 14.05
10 km 10:43:51 00:42:39 21:18 04:16 14.09
15 km 11:04:50 01:03:38 20:59 04:12 14.29
20 km 11:26:01 01:24:49 21:11 04:15 14.17
Halb 11:30:32 01:29:20 04:31 04:08 14.53
25 km 11:46:56 01:45:44 16:24 04:12 14.29
30 km 12:08:15 02:07:03 21:19 04:16 14.07
35 km 12:30:05 02:28:53 21:50 04:22 13.74
40 km 12:54:28 02:53:16 24:23 04:53 12.30
netto 13:05:52 03:04:40 11:24 05:12 11.5

 

 

 

Lien vers les résultats

8941 Participants

La Maximoise

SAFFIOTI Franck 13ème en 48min19″

Classement complet

266 participants

– Championnats de France Vétérans sur piste -Lyon 2014

Voici le résumé de Chantal :
Mes Championnats de France Vétérans sur piste -Lyon 2014 
Philippe, il y a 6 mois : Tu nous accompagnes aux France Vétérans sur piste ?
Moi : Euh …? Oui !
Philippe, il y a 4 mois : Puisque tu viens, tu pourrais courir !
Moi : Euh …? Oui !
Philippe : Alors, il faudra t’entraîner !
Moi : Euh …? Oui !
Philippe : Tu feras le 1500 m …Je verrais avec David pour qu’il te fasse des séances spéciales.
Moi : Euh …? Oui !
Philippe il y a deux mois : Tu pourrais faire aussi le 800 m, ce serait bien pour toi !
Moi : Euh ! Oui …?
Philippe, samedi pour le 800 m : Fais ta course, ne cherche pas, tu y vas, tu verras bien !
Samedi 7 juin, 17  h 30 Départ du 800 m F55 : Je reste scotchée sur la ligne au coup de feu mais ensuite, je fais ma course, je ne réfléchis pas. De toute façon, avec 34 ° et des rafales à 65 km/h, rien n’est simple.
Résultat sympa : 2’59 ‘’ 20/100 et une quatrième place qui me ravie ; belle épreuve, des concurrentes habituées à la piste, à ce niveau de compétition, rien à faire, je n’ai pas le niveau d’entrainement ni l’expérience nécessaire.
Là, je comprends enfin pourquoi Philippe m’a proposé une course test !
Dimanche8 juin à 18 h 15, 1500m F55 : Encore plus chaud que la veille : 36 ° car un peu moins de vent.
Là, juste avant le départ, Philippe m’hydrate, mouille ma nuque, les cheveux …J’éprouve plus de stress que la veille…
C’est le départ et cette fois-ci, je réagis bien au coup de pistolet et juste après j’entends DIEU qui me dit de là-haut « vas-y, place-toi », du coup, je me rabats bien et me retrouve en 2ème position, calée devant une grande qui mène la course pas trop rapidement et avec des petits à-coup, dans une bonne allure, une fille me côtoie mais ne double pas ; deux coups de chaussures dans les talons, je proteste en criant, je sens les autres qui piaffent mais restent derrière ; je suis surprise d’être là, dans le peloton de tête ET dans un bon rythme ! Des rafales de vent, le rythme irrégulier, mais super sensations au 500 m, toujours 2ème, je ne vois pas passer les tours, 1000 m toujours dans l’allure même si ça devient plus difficile, et à 1200 m, une petite bousculade qui me fera décrocher et perdre le fil de la course, je me fais doubler et c’en est fini du groupe de 5 qui devient un groupe de 4 avec moi derrière, je relance un peu mais impossible de raccrocher la tête, je termine 5ème en 6’09’’ et 45/100ème soit 13 ‘’ de moins que la semaine dernière à La Garde.
Une expérience extraordinaire de faire une course groupée, en tête longtemps et voir les filles après la course me demander mon parcours sur piste, me considérer comme l’une de leurs, une coureuse de demi-fond, ce que moi-même, j’ignorais.
J’ai réalisé ensuite qu’au 1200 m, déconcentrée, j’ai entendu le commentaire au micro qui annonce que je suis lâchée et nomme aussi mon club ‘’COURIR A PAILLON’’,  Philippe me dit qu’il a été cité plusieurs fois et donc connu ainsi au niveau National (voire International puisque les observateurs Internationaux étaient présents, les Mondiaux d’athlé Vétérans aurons lieu à Lyon en 2015, (Antoine, prépare le budget 😉
On parle souvent des « France sur piste » et effectivement c’est quelque chose ! J’ai aimé courir en groupe, ce qui change des épreuves dans la Ligue où les concurrentes sont trop peu nombreuses. Il y a une ambiance particulière aux France que je n’ai pas ressentie immédiatement mais de plus en plus présente au fil des épreuves.
Pour conclure, ça a été une belle expérience qui m’a donné envie de m’entraîner plus spécifiquement pour la piste. J’ai moins envie de faire du long et me testerais bien sur le sprint lors des nombreuses compétitions en juin-juillet sur le 06.
Je me dois de remercier Philippe qui m’a incitée à cette aventure, et surtout David, emporté par ce courant et obligé de composer un plan inhabituel pour lui mais validé par son Maître-Entraîneur et également mes sparring-partners pour l’entraînement de mercredi dernier qui se sont tous pliés à ma séance spécifique: 40/60/80/100/80/60/40 à fond, je me suis régalée avec vous, j’espère que vous aussi.
Maintenant, je vais devoir composer avec les soirées piste des mercredis de juin et les séances à la Lauvette suivies des étirements, cruels dilemmes !
Quant au déplacement aux Championnats de France sur piste, c’était une 1ère pour moi et j’ai apprécié, l’AC CANNES est un club de personnalités intéressantes qui savent être à la fois sérieuses en compétition et relâchées en dehors : P  Merci à eux de m’avoir adoptée !